on s'en parle ?

Claire Gerbier

Claire Gerbier est spécialiste en webmarketing et tunnels de vente pour les acteurs de la formation, du coaching, du conseil.
Passionnée de marketing depuis 15 ans, elle accompagne des indépendants et PME à développer leur activité et mettre en place un système de conversion.

Tu n’es pas assez spécialisé

LinkedIn
Facebook

Aujourd’hui, je voudrais appuyer sur une vérité qui va te faire mal.

Mais si tu la comprends bien, elle va te faire beaucoup de bien #passiméchante

Tu n’es pas assez spécialisé.

Je m’explique.

On entre plus que jamais dans un monde de l’hyper-spécialisation.

La formation, le conseil, le coaching sont de plus en plus communs.

On doit devenir l’expert d’un sujet hyper précis, un sujet qui nous fait vibrer profondément et que l’on pratiquera tellement qu’on n’aura pas le choix d’avoir des résultats de fou qui te feront devenir la référence de ton sujet.

Pas la formation/la mission où tu reviens 3 mois après et ton client n’a : 

  • rien mis en pratique
  • mis en pratique mais mal
  • cassé tout ce que tu avais fait

😱 🤯

Ton hyper-spécialisation peut être : 

1- une expertise en particulier

2-un secteur

3-un type de client

4-une manière de faire ton job

Ça peut-être 1+2 ou 2+4 ou 1+2+4 ou même tout à la fois.

Mais juste un seul point, ça ne suffit plus.

Je vais te dire plus bas exactement pourquoi.

Mais avant cela, je voudrais te rassurer aussi car c’est tellement courant de ne pas avoir de spécialisation ! 

On est TOUS passé par là. Moi la 1ère. Les deux pieds bien profonds ! 

Ahaha j’étais maline quand je disais il y a 2 ans : je suis spécialisée, moi, je fais du marketing uniquement pour des clients dans l’Education-Formation.

Mais en vrai, je faisais du community management, des Facebook et Google ads, des séquences mails, du référencement mobile, des enquêtes, des pages de ventes… (tu noteras le point commun de la vente et du copywriting mais ça je ne l’ai compris que bien plus tard).

Et franchement je n’étais pas la meilleure pour faire tout ça car je n’avais pas pris le temps de me spécialiser.

Après, ça ne m’a pas empêché de vendre (l’effet de la spécialisation sur un secteur et de mes 15 ans de marketing, je n’étais quand même pas une newbie sur mon domaine) mais si j’avais continué comme ça, ça m’aurait empêché de me développer.

Petit à petit, j’ai resserré mon expertise pour me concentrer sur :

  • un type de client : un indépendant ou cabinet/agence qui vend une expertise immatérielle. Un consultant/agence, formateur/centre de formation, coach, thérapeute…
  • mon expertise : je construis des systèmes de vente. Et j’en ai tellement fait que je sais exactement lequel va être le plus adapté à mon client-type et que je sais aussi exactement ce qui fait qu’un système de vente ne fonctionne pas à son plein potentiel.

Aussi j’ai resserré mes accompagnements sur la “réparation” de ce système et cela passe par 3 choses :

1- le repackaging de l’offre de mon client pour qu’elle serve mieux son client-type
2- l’élaboration d’un argumentaire puissant, que l’on pourra mettre ensuite sur des pages et des emails (ce qu’on appelle tunnel de vente)
3- la mise en route de ce 1er système de vente en l’alimentant par du trafic

Et je dois dire que depuis que je fais strictement ça, je sens que je progresse à une vitesse folle.

Tu vois ce que je veux dire ?

Tiens, pour que tu comprennes encore plus ce concept de l’hyper-spécialisation, voici une image :

Imagine, tu es à table, devant un bon steak (désolé pour mes amis vegan).

Il est midi, tu as bien bien faim.

Tu regardes autour de ton assiette et là tu vois 2 objets : 

  • un couteau suisse 
  • un couteau bien pointu, bien aiguisé avec un manche tout doux au toucher et ergonomique (en vrai, je décris mes couteaux là, je les adore tellement)

Tu prends quoi ?

Tu prends le couteau bien pointu bien sûr (même pour un steak de tofu avoue.. mais bon on s’égare 😊)

Parce que le couteau bien pointu, ergonomique, bla bla tout ça est parfaitement adapté à découper cette entrecôte charolaise 1er choix.

Ça va être plus facile à couper, plus rapide, plus agréable, plus efficace.

Pas d’hésitation une minute.

Et en revanche, quand il s’agit de couper ton saucisson en pique nique, ton couteau suisse va être parfait. 

Ces deux objets coupent mais chacun est spécialisé sur un moment de vie bien spécifique.

Tu vois ce que je veux dire ?

C’est un peu l’histoire du resto qui fait pizzeria, crêperie et burger. 

Ce resto ne se donne jamais la chance d’être hyper bon en pizza, en crêpe ou en burger.

Car il n’a pas pris le temps de décider en quoi il allait être le meilleur.

Alors bien sûr, il y a Amazon qui vend tout. et ça lui réussit pas mal. 

(Surtout quand les librairies et supermarchés ne peuvent plus vendre de livres 😡 #oups parenthèse politique)

Mais tu n’es pas Amazon. 

Tu es un humain ou une humaine qui adore faire un truc et qui a décidé d’en faire son métier.

Et le chemin le plus facile, mon ami, c’est l’hyper-spécialisation.

Avec l’hyper-spécialisation, tu pourras : 

  • Augmenter ta valeur perçue : tu ne fais que ça, c’est que forcément c’est bien. Et donc annoncer sans faiblir des prix plus élevé
  • Avoir un message tellement limpide, tellement clair à exprimer qu’on saura exactement ce que tu fais
  • Améliorer ton offre jusqu’à avoir l’offre parfaite : elle est tellement ajustée, qu’elle a un impact de fou pour tes clients 
  • Etre invité à des évènements ou des interviews de podcast pour cette expertise précise
  • Ne plus jamais avoir de panne d’inspiration pour ta stratégie de contenu car tu sais tellement bien ce que tu vends et à qui tu le vends, que tu sais exactement quoi écrire pour aider ton audience
  • Améliorer ta productivité “commerciale” : tu sais où aller chercher tes clients, accrocher leur attention, leur faire prendre conscience que ton offre est vraiment la meilleur pour eux et les faire passer à l’action
  • Améliorer ta productivité de “livraison” : tu connais ton expertise tellement sur le bout des doigts que tu peux l’automatiser, processer et ne donner à tes clients que le must de la valeur ajoutée

Bref, tout ça déclenche évidemment du bouche à oreille naturel (de tes clients, de tes prospects, de tes partenaires qui savent maintenant exactement pourquoi te recommander),

et aussi un grand kiff pour toi dans ton activité car tu sais où aller, tu sais que ce que tu fais est bien et l’argent rentre.

Bref, c’est un mega cercle vertueux. (oui je dis encore *mega* en 2020, c’est décidément une année très très particulière)

Donc voilà j’espère que tu as compris l’intérêt de la spécialisation.

Je t’ai dit pourquoi mais je ne t’ai pas dit comment faire ça.

Je te prépare une vidéo pour te raconter tout ça. Elle arrive la semaine prochaine !

Comme j’ai déjà eu quelques demandes spontanées d’accompagnement, je bouscule un peu mon planning et je vais lancer très prochainement le recrutement des 7 personnes avec qui je travaillerai sur le 1er trimestre 2021.

Ensemble, on va repackager ton offre de services/conseils/coaching/formation et mettre en place un système de vente pour la vendre.

Je dis “ensemble” car mon programme est conçu exactement pour te faire prendre un raccourci dans ton activité.

Je ne veux pas que tu te retrouve dans l’une de cette situation :

  • tu ne mets rien en pratique
  • tu mets en pratique mais mal
  • tu as cassé tout ce qu’on avait fait ensemble au bout de 6 mois

Bref, je lance les candidatures pour mon programme lundi prochain et je te prépare une vidéo pour te raconter tout ça.

Bon et sinon, ça t’a parlé cet article ? Penses-tu être assez spécialisé ? Echangeons en commentaire !

 

** Reçois mes prochains articles dans ta boite mail en t’inscrivant à ma newsletter **

 

On s'en parle ?

Ex-directrice marketing digital, cofondatrice d’une startup et formatrice en incubateurs, je suis passionnée de marketing digital depuis 15 ans.

Depuis 2018, j’accompagne des entrepreneurs à développer leur activité par du copywriting, des systèmes de vente et de la génération de trafic.

J’ai mis au point une méthode simple mais redoutablement efficace pour développer ses ventes durablement. Je l’applique avec des clients qu’ils fassent 0, 20, 50 ou + de 100k de CA avec une cible de clients particuliers ou entreprises. 

Le seul point commun à tous mes clients : vendre de l’immatériel (à l’inverse d’un produit physique) et vouloir donner le meilleur à leurs propres clients.

Vous êtes Consultant, Formateur, Coach, Thérapeute ou Prestataire de service

Appelons nous pour faire le point sur votre situation et ce que je peux vous apporter.

on s'en parle ?

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Laisser un commentaire

Avoir une expertise ne suffit pas à vendre

La newsletter à lire pour faire progresser ses ventes

Masterclass

Les 3 clés pour faire décoller son activité

En live le 28/09

Vous êtes à un clic de découvrir comment Claudia et Mélanie sont passées de 5k à 80k en utilisant "L'alignement PMO" en seulement 9 mois.

Dites-moi sur quel email vous voulez recevoir cette étude de cas et je vous l'enverrai instantanément. J'y dévoile tout en toute transparence : la stratégie de A à Z, les chiffres sans tabou, les hauts mais aussi les bas...

Marketing par